Cannibales, Régis Jauffret, Seuil.  cannibales

Caustique, totalement subversif et improbable, ce roman épistolaire nous plonge subtilement dans l’impensable, l’inimaginable alliance entre ces deux femmes passionnées pour le même homme : la mère et la maitresse. Lui, un peu banal, pas très jeune, archi égoïste, égocentrique – on se demande vraiment ce qu’elles lui trouvent, mais c’est là que tout bascule, car grâce à lui elles se trouvent, elles. Leur correspondance prend corps au fil des pages, jusqu’à les réunir dans un amour qui se déplace subtilement pour le mettre lui hors du champ. La jeune femme confesse à son ex amant que sa mère l’a mieux étreinte que lui-même. Sulfureux juste ce qu’il faut, l’amour déçu peut devenir féroce, voire sauvage.

 

 

 

je-suis-laJe suis là, Christine Eddie, ALTO. Une histoire vraie, la malchance avec une majuscule. « Je me mets en suspens » dit Angèle, l’héroïne, dont la vie a pris un tournant inattendu. Frappée d’un mal qui l’a mise en exergue, où seul son esprit bouge encore, elle est mue par un appétit pour la vie hors du commun, que sa maladie a décuplé. Elle nous livre ses pensées avec beaucoup d’humour et de poésie, et son profond désir d’être est imprimé dans chaque page. L’auteur nous offre ici un récit contenu, jamais misérabiliste, empreint d’une force de vie inouïe, un récit qui oscille en permanence entre réalité et fiction. D’une vitalité étonnante, d’une générosité à toute épreuve, Angèle nous renvoie à notre condition humaine avec humilité à travers ce magnifique hymne à la vie, et ça ne fait pas de mal de temps en temps.

disponible au catalogue de la Bibliothèque des Amériques :Bibliotheque des Ameriques

 

 

 

 

la-fianceeLa fiancée était à dos d’âne, Vénus Khoury-Ghata, FOLIO. Autre récit qui mélange la réalité historique avec la fiction, on est en 1835. C’est l’histoire d’une toute jeune fille originaire d’une tribu saharienne nomade, dont le destin bascule le jour où elle est choisie par le grand rabbin pour devenir la quatrième épouse de l’émir Abdelkader. Elle assurera ainsi à son corps défendant la survie de sa tribu. Quelle histoire ! Notre petite Yudah va devenir femme au cours de cette course poursuite trépidante après celui à qui elle a été promise, alors qu’il est fait prisonnier par les Français avec toute sa smala. Yudah, devenue Judith, entreprend un voyage épique qui la conduira d’Algérie en Corse, en France etc. C’est un peu court certes, un peu invraisemblable certes, mais cet éclat de prose poétique nous invite à la réflexion dans une langue classique à l’image de l’époque et des paysages traversés.

 

 

 

ravissements-grand-mogholLes ravissements du grand Moghol, Catherine Clément, Seuil. Personnellement je la préfère en tant qu’essayiste que romancière, cela dit l’humour avec lequel elle nous promène dans les dédales des folies d’un grand moghol visionnaire, qui fut un génie de la diplomatie et très en avance sur son époque, on est au 16e siècle. L’islam comme on le voit peu aujourd’hui, le grand Moghol crée de toute pièce un lieu de dialogue impossible entre les différentes branches de l’islam en y incluant les jésuites, comble de la folie ou de l’ironie c’est selon, mais cela rend le tout vraiment très drôle. La toile de fond là encore est fidèle à l’Histoire avec un grand H, tous les personnages ont peu ou prou existé. Peut-être un peu trop de dialogues par moments, mais Catherine Clément est une spécialiste de la question et elle nous livre un récit qui donne des pistes de réflexion importantes et elle le fait très bien.

 

 

 

eclipses-japonaisesEclipses japonaises, Eric Faye, Seuil, est avant tout un livre magistral, car il donne la parole à un fait divers ignoré par l’Histoire et le grand public. De plus, c’est écrit avec brio et ça se lit comme un polar. Dans les années 70, le siècle dernier, de nombreuses personnes se sont volatilisées sans laisser de traces, enlevées par les autorités nord-coréennes. Privés de leurs passeports et sans moyens de communications avec leur pays d’origine, ils sont contraints de vivre en Corée du Nord. De plus, on exigeait d’eux qu’ils transforment les espions nord-coréens en parfaits petits Japonais. Cruel destin de ceux qui sans la sagacité et le talent d’Eric Faye seraient devenus des oubliés de l’Histoire. À lire absolument.

 

 

 

au-peril-de-la-merAu péril de la mer,Dominique Fortier, ALTO, nous transporte dans la Cité des livres, le Mont Saint Michel aux belles heures de sa bibliothèque, nous sommes au 15e siècle au moment de la construction de l’Abbaye.  Un peintre en peine d’amour et en panne d’inspiration se réfugie dans la vie monastique pour échapper au souvenir de celle qu’il a tant aimée. L’auteur, 500 ans plus tard, se laisse envouter par le parfum des livres disparus, et nous livre au jour le jour sa recherche du mot, de la page, de l’ouvrage. Finesse de l’écriture, intelligence du cœur, un récit qui nous fait naviguer entre deux eaux aux confins de terres lointaines réelles ou imaginaires. Ferveur et passion pour un Mont Saint Michel à la vue imprenable, celle de Dominique Fortier.

Disponible dès maintenant au catalogue de la Bibliothèque des Amériques  Bibliotheque des Ameriques:

Au Péril de la mer

 

 

le-lecteur-de-cadavresLe lecteur de cadavres, Antonio Garrido, traduit de l’espagnol par Nelly et Alex Lhermillier, Le livre de poche. Encore un destin extraordinaire. Ci Song a réellement existé et l’auteur s’est basé sur les écrits qu’il a laissés pour écrire ce roman. Ci Song fut le premier médecin légiste de tous les temps et on utilise encore certaines techniques qu’il a mises au point. Au 13e siècle en Chine, ce jeune garçon au talent qui ne correspondait pas à son époque révolutionne la manière de penser et comprendre le crime. Il suit malgré lui les contraintes de son temps, même si elles l’éloignent sans cesse de sa destinée. Tour à tour roman d’aventure, roman épique, roman initiatique, roman policier, ce récit se dévore et ravit. On découvre la Chine médiévale et son quota de haine, de stupidité, de jalousies mal placées, de trahison, d’amours interdites, sans parler des crimes sauvages qui ponctuent le quotidien de Ci. Ce livre est un festin de connaissances, le bonheur de lire, et 700 pages qui défilent, haletantes,  un ouvrage hors normes.

 

 

 

le-dernier-lapon-2

le-detroit-du-loup

Le dernier Lapon et Le détroit du loup. Olivier Truc, collection Point. Émerveillement, émotion : la découverte de la Laponie et de ses habitants, d’une identité laponne qui se cherche sans toujours se trouver. Je n’avais jamais entendu les mots Joik, Sami, je ne savais pas non plus qu’on marquait les deux oreilles des rennes pour pouvoir les reconnaître dans le catalogue des éleveurs. Bien sûr il y a aussi une énigme policière, mais quoiqu’il arrive le son du tambour sami continue de me hanter. Je me suis prise à économiser ma lecture pour en avoir un petit peu tous les jours et que ça dure longtemps. C’est rare vous pouvez me croire.

 

 

 

 

infiltres-le-sourire-du-fauconLa BD du mois, Infiltrés chez Quadrants. On en parlera davantage quand le tome 2 sera  sorti au Canada, au mois de novembre. Cela dit, en attendant, vous pouvez vous jeter sur le tome 1, Olivier Truc, journaliste et romancier, en est l’un des scénaristes et un spécialiste de la question des courants d’extrême droite en Europe du nord.