Suite à notre émission du 12 novembre, l’auteur de l’aventure d’Iwé sur les chemins du savoir nous remercie

Amis de Quatrième de Couverture, amoureux des livres, un petit miracle a eu lieu récemment :
Vous vous souvenez que le 12 novembre nous avons parlé du livre de Egbokanlé Roméo Salami – L’aventure d’Iwé sur les chemins du savoir?
Et bien un de ses amis nous a entendus en France, et a prévenu son ami Roméo Salami au Cameroun, qui nous a écouté à son tour.

Ensuite, il a pris contact avec nous sur le site de l’écriture en mouvement, et VOILÀ 🙂
Je lui ai répondu et nous sommes maintenant amis. Voici son message ci-dessous.
Quatrième de Couverture avait pour ambition de construire des ponts entre les continents. Nous sommes très fiers d’annoncer que la première passerelle posée nous donne des ailes, et nous allons continuer.
Merci à tous de nous soutenir et RENDEZ-VOUS pour la prochaine édition de Quatrième de Couverture le 10 décembre qui sera suivie d’une petite fête de Noël avec plein de surprises et de cadeaux.
Merci de tout coeur, notre émission votre réussite 🙂

Bonjour,
Je suis Egbokanlé Roméo SALAMI, auteur de l’ouvrage  » L’aventure d’Iwé sur les chemins du savoir » que vous nous avez fait l’honneur de sélectionner pour votre émission « Quatrième de couverture » du 12 Novembre 2016. Je vous félicite pour la réalisation de cette belle émission qu’un ami m’a invité à découvrir à la suite d’une de ces ballades littéraires sur le web. Je remercie Bertrand Laverdure pour sa présentation et surtout Elvis Nouemsi pour son précieux éclairage mettant en lumière dans une certaine mesure la trame du roman. Si je peux me permettre de souligner un élément capital qui n’a pas été évoqué lors de l’émission, j’indiquerai le tableau final de l’œuvre où Iwé prend conscience, comme l’enseignait son grand-père, que tout savoir est fruit d’un échange mieux d’une véritable synthèse entre ce que nous pouvons réclamer nôtre et ce que les autres nous apportent. Ainsi, dans cette œuvre, notre thèse fondamentale est la suivante : toutes nos aventures sur les chemins du savoir traduisent aussi l’histoire de nos rencontres avec les autres, des tensions qui en découlent mais surtout des enrichissements mutuels et des nouveaux horizons qu’elles nous offrent. C’est ce dernier aspect qui marque notre rapport critique à la finale de l’œuvre  » L’aventure ambiguë  » de Cheikh Hamidou Kane (le déchirement intérieur et la mort de Samba Diallo).
Tout en vous exprimant à nouveau mes sincères félicitations, je vous prie de recevoir mes cordiales salutations.
Roméo SALAMI.